Bourses et programmes d’échanges éducationnels pour le développement Canada-ANASE - pour les professionnels en milieu de carrière

Concours : Fermé pour l’année académique 2020-2021

Candidats admissibles :

  • Des professionnels en milieu de carrière d’un État membre de l’ANASE.
  • Des professionnels en milieu de carrière du milieu universitaire, de la société civile, du secteur privé (particulièrement les microentreprises et les petites et moyennes entreprises et les entreprises sociales) et du secteur public (y compris les ministères, les organismes parapublics, les sociétés d’État, les entités législatives et judiciaires).
  • Dans le cadre de ce programme de bourses, un professionnel en milieu de carrière est une personne qui :
    • travaille depuis au moins 5 ans et au plus 20 ans;
    • occupe un poste de gestion, d’élaboration de politiques ou de prise de décisions OU est un universitaire en milieu de carrière dans un établissement d’enseignement postsecondaire, un établissement de recherche ou un groupe de réflexion;
    • possède au moins deux ans d’expérience dans le poste;
    • ne supervise pas plus de 30 employés et/ou un budget de 30 millions de dollars canadiens par année.

Description : Affaires mondiales Canada offre des bourses à court terme aux professionnels en milieu de carrière des pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) pour des possibilités de perfectionnement professionnel sous forme de cours de brève durée au Canada.

Lignes directrices

L’initiative Bourses et programmes d’échanges éducationnels pour le développement Canada-ANASE vise à réduire la pauvreté dans les pays en développement de l’ANASE et à réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le volet de bourses pour les professionnels en milieu de carrière de l’initiative, qui offre des possibilités de perfectionnement professionnel sous forme de cours de brève durée au Canada en lien avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030, pourrait comprendre les secteurs prioritaires suivants :

  • analyse comparative entre les sexes;
  • gestion du rendement/exécution/gestion axée sur les résultats/audit du rendement;
  • gestion financière/contrôle/gestion de projets;
  • technologies financières;
  • adaptation aux changements climatiques/viabilité de l’environnement/évaluation de l’incidence sur l’environnement.

Il revient aux candidats de préciser l’établissement canadien et le cours de brève durée de leur choix dans leur demande. Le MAECD ne fournit pas d’aide pour jumeler des candidats potentiels à des établissements canadiens. Les demandes seront évaluées selon leur mérite en fonction des critères établis ci-dessous.

Des renseignements sur les établissements canadiens et les programmes d’études à court terme que ces établissements offrent sont facilement accessibles au moyen d’ÉduCanada et d’autres associations. ÉduCanada offre des renseignements sur les établissements d’enseignement et de recherche au Canada, y compris un outil de recherche en trois étapes sur les programmes d’enseignement postsecondaire, les visas et permis d’études et une estimation des coûts d’études.

Le Centre d'information canadien sur les diplômes internationaux tient un répertoire des établissements d'enseignement qui peut aussi être consulté.

Parmi les établissements admissibles :

  • Tout établissement d’enseignement postsecondaire canadien enregistré figurant sur la liste de l’un des sites mentionnés précédemment;
  • Les organisations sans but lucratif qui offrent des programmes de perfectionnement professionnel;
  • Les établissements spécialisés privés qui offrent des programmes de perfectionnement professionnel.

Valeur de la bourse

Le financement des bourses de l’initiative, y compris dans le cadre du volet de bourses pour les professionnels en milieu de carrière, est versé par Affaires mondiales Canada sous son nom officiel, le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).

Les candidats retenus recevront un financement du MAECD sous forme d’une lettre d’entente.

La valeur de la bourse varie en fonction de la durée. Les boursiers peuvent recevoir :

  • Jusqu’à 10 000 $ CA pour le coût du programme/cours;
  • Jusqu’à 5 000 $ CA pour le vol, le visa et l’assurance maladie;
  • Jusqu’à 1 600 $ CA d’allocations hebdomadaires pour les frais de subsistance.

Dépenses admissibles

Les bourses versées par le gouvernement du Canada contribueront à couvrir les coûts suivants :

  • les frais du programme/cours;
  • les frais pour l’obtention d’un visa et/ou d'un permis d’études ou de travail;
  • les billets d'avion aller-retour (pour le boursier seulement) en classe économique par l’itinéraire le plus direct;
  • l’assurance médicale;
  • les frais de subsistance modestes, tels que l’hébergement, les services publics et la nourriture;
  • les frais de transport terrestre.

Avis de non-responsabilité : Si le boursier est accompagné de certains membres de sa famille au Canada, il est à noter qu’aucune des dépenses encourues par ces personnes ne sera considérée comme admissible dans la portée de ce programme. En outre, les candidats retenus ne doivent exiger aucune forme d’aide de la part du MAECD pour gérer les mesures administratives à prendre pour leurs proches, y compris les demandes de visa.

Durée de la bourse

Les bourses sont octroyées pour permettre aux bénéficiaires de suivre des cours de perfectionnement professionnel, des programmes pour les cadres et des programmes d’accréditation liés aux Objectifs de développement durable et au savoir-faire du Canada en développement durable d’une (1) à quatre (4) semaines.

Les boursiers peuvent commencer leurs études dès le 1er juin 2020 et doivent les terminer au plus tard le 1er mars 2021.

Méthode de paiement

Compte tenu des modalités de la lettre d’entente, le financement sera versé aux candidats retenus par dépôt direct, selon la répartition suivante :

  • À la réception de la lettre d’entente, signée par le représentant désigné du MAECD et le boursier et accompagnée d’une preuve d’admission dans le programme à court terme, 60 % du montant de la bourse sera versé.
  • Après l’arrivée au Canada et la réception de la preuve d’assurance médicale et de la preuve de paiement des frais du programme ou du cours, 35 % du montant de la bourse sera versé.
  • À la réception du rapport final obligatoire du candidat, le dernier 5 % du montant de la bourse sera versé.

Renseignements importants

  • Veuillez noter que le MAECD conservera la preuve des versements de la bourse au bénéficiaire et d’autres documents requis, comme on le précise de façon plus détaillée dans la lettre d’entente conclue avec le boursier.
  • Si un bénéficiaire décide de ne pas accepter la bourse, les fonds doivent être remis au MAECD.

Admissibilité

Ce programme de bourses est offert aux professionnels en milieu de carrière du milieu universitaire, de la société civile, du secteur privé (particulièrement les microentreprises et les petites et moyennes entreprises et les entreprises sociales) et du secteur public (y compris les ministères, les organismes parapublics, les sociétés d’État, les entités législatives et judiciaires);

Dans le cadre de cette initiative de bourses, un professionnel en milieu de carrière est une personne qui :

  • travaille depuis au moins 5 ans et au plus 20 ans;
  • occupe un poste de gestion, d’élaboration de politiques ou de prise de décisions OU est un universitaire en milieu de carrière dans un établissement d’enseignement postsecondaire, un établissement de recherche ou un groupe de réflexion;
  • possède au moins deux ans d’expérience dans le poste;
  • ne supervise pas plus de 30 employés et/ou un budget de 30 millions de dollars canadiens par année.

Pour être admissibles :

  • les candidats doivent être citoyens d’un État membre de l’ANASE et travailler actuellement dans un État membre de l’ANASE;
  • les candidats de Brunéi et de Singapour doivent montrer comment ils utiliseraient les connaissances acquises au Canada pour lutter contre la pauvreté dans l’un des huit autres pays de l’ANASE;
  • les candidats doivent satisfaire aux exigences de l’établissement canadien, y compris aux exigences académiques et linguistiques;
  • les candidats qui ont obtenu la citoyenneté canadienne ou ont fait une demande de résidence permanente au Canada ne sont pas admissibles.

Qualifications souhaitées et critères d’évaluation des demandes

Pour se qualifier, les candidats doivent :

  1. Choisir un programme à court terme qui est lié et contribue à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Les programmes admissibles comprennent notamment les secteurs prioritaires suivants :
    • analyse comparative entre les sexes;
    • gestion du rendement/exécution/gestion axée sur les résultats/audit du rendement;
    • gestion financière/contrôle/gestion de projets;
    • technologies financières;
    • adaptation aux changements climatiques/viabilité de l’environnement/évaluation de l’incidence sur l’environnement.
  2. Fournir une description du cours/programme choisi. Ils doivent inclure les renseignements suivants dans le formulaire de demande :
    • Nom du programme/cours;
    • Nom de l’établissement canadien qui offre le programme/cours;
    • Durée du programme, y compris les dates;
    • Coût total du programme;
    • Description du programme/cours.
  3. Fournir une lettre d’intention, rédigée dans l’une des langues officielles du Canada (en français ou en anglais), qui expose de quelle manière le programme à court terme choisi est lié à la carrière ou au travail actuel du candidat ainsi que de quelle façon le candidat appliquera les connaissances acquises au Canada pour contribuer à mettre en œuvre au moins un Objectif de développement durable et lutter contre la pauvreté ou réduire les écarts de développement dans la région de l’ANASE. La lettre d’intention des candidats doit être inscrite dans le formulaire de demande et doit inclure :
    • Une brève justification du programme à court terme choisi et de la manière dont celui-ci est lié à la carrière/au travail du candidat;
    • Une brève explication qui décrit de quelle manière le programme à court terme choisi est lié au Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à quel Objectif de développement durable il correspond;
    • Les candidats du Cambodge, de l’Indonésie, de la Malaisie, du Myanmar, des Philippines, de la République démocratique populaire lao (RPD lao), de la Thaïlande et du Vietnam doivent expliquer brièvement comment ils envisagent d’utiliser les connaissances acquises au Canada pour contribuer à la lutte contre la pauvreté dans leur pays d’origine;
    • Les candidats de Brunéi et de Singapour doivent expliquer brièvement comment ils envisagent d’utiliser les connaissances acquises au Canada pour contribuer à la lutte contre la pauvreté dans l’un des huit autres pays de l’ANASE.
  4. Remettre une lettre d’appui de leur employeur actuel, lequel doit être installé dans un État membre de l’ANASE, qui confirme que le candidat peut être considéré comme un professionnel en milieu de carrière et qui expose les avantages escomptés des connaissances acquises par le candidat au Canada. 
  5. Présenter un curriculum vitae qui énumère les titres universitaires et l’expérience de travail pertinente du candidat;
  6. Soumettre une preuve de citoyenneté : une copie du passeport (valide pour la durée de la bourse) ou une pièce d’identité nationale valide. Si la pièce d’identité est dans une langue autre que le français ou l’anglais, une traduction en français ou en anglais de ce document doit être fournie. Nota : un permis de conduire, une carte de résident permanent, une carte d’étudiant ou un baptistaire n’est pas accepté comme preuve de citoyenneté. Le pays de citoyenneté inscrit au formulaire de demande doit être le même que celui de la preuve de citoyenneté.
  7. Accepter les conditions énoncées dans l’énoncé de confidentialité en cochant la case appropriée du formulaire de demande, en datant et en signant le formulaire de demande.

Les demandes seront évaluées par un comité de sélection en fonction de la conformité aux critères énumérés précédemment et de leurs mérites respectifs, y compris la force des liens établis par le candidat entre les connaissances acquises au Canada et l’un des Objectifs de développement durable.

Conformément à la Politique d’aide internationale féministe du Canada, une plus importante portion des bourses sera accordée à des femmes et à des candidats du Cambodge, du Myanmar, de la RPD lao et du Vietnam qu’aux autres États membres de l’ANASE, afin de contribuer à réduire les écarts de développement dans la région.

Les demandes de formation en langue seconde ne seront pas prises en compte.

Modalités

Les modalités suivantes doivent être respectées pour la durée de la bourse.

L’établissement canadien doit :

  • Être enregistré par son gouvernement fédéral, provincial ou territorial comme établissement postsecondaire, organisation sans but lucratif ou établissement fédéral canadien tel que l’École de la fonction publique du Canada;
  • Informer le candidat de tous les frais applicables du programme à court terme;
  • Fournir une preuve d’inscription et remettre un reçu au candidat.

Les boursiers :

  • Doivent fournir au MAECD la lettre d’entente signée et la preuve d’admission dans le programme à court terme avant de recevoir le premier versement;
  • Doivent fournir au MAECD une preuve de paiement des frais du programme/cours et une preuve d’assurance médicale avant de recevoir le deuxième versement;
  • Doivent fournir au MAECD sur demande des documents pour rendre compte des dépenses importantes telles que les déplacements et l’hébergement;
  • Doivent maîtriser la langue d’enseignement de l’établissement canadien (soit le français ou l’anglais) avant d’arriver au Canada, puisque la bourse ne couvre pas la formation linguistique. Les exigences linguistiques sont définies par chaque établissement canadien;
  • Doivent présenter un rapport final de la manière dont leurs études leur permettront de contribuer à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans les pays en développement de l’ANASE dans les 15 jours après l’achèvement de leur formation à court terme au Canada (maximum de 500 mots);
  • Sont exclus d’une formation clinique ou d’une recherche axée sur des travaux cliniques qui comporte des soins directs aux patients en pharmacologie, en médecine, en médecine dentaire et dans d’autres domaines de la santé;
  • Ne peuvent pas être actuellement titulaires de toute autre bourse octroyée par le gouvernement du Canada;
  • Doivent arriver au Canada au plus tard trois jours avant la date de début du programme à court terme. A défaut d’arriver à ce moment entraînera l’annulation de la bourse. Les boursiers doivent quitter à la fin du programme à court terme;
  • Doivent s’assurer de détenir une assurance maladie appropriée pour toute la durée de la bourse et fournir une preuve d’assurance médicale au MAECD avant de recevoir le deuxième versement;
  • Doivent se charger de demander tout visa/permis d’études;
  • Doivent s’acquitter de toutes les exigences logistiques, y compris s’inscrire au programme à court terme et réserver les vols et l’hébergement au Canada, etc.
  • Doivent se concentrer uniquement sur le programme de formation à court terme pendant leur séjour au Canada;
  • Acceptent que leurs coordonnées soient communiquées au MAECD pour des motifs tels qu’une invitation à se joindre à l'Association des anciens boursiers du gouvernement du Canada (AABGC), à assister à des activités organisées par l’ambassade ou le haut-commissariat du Canada dans leur pays d’origine et par le MAECD au Canada ou à des fins de publicité et de tenue de statistiques;
  • Acceptent de contribuer au processus d’évaluation du volet de bourses pour les professionnels en milieu de carrière de l’initiative en fournissant des commentaires au gestionnaire du projet à des fins d’amélioration de la qualité.

Renseignements importants

  • Les bénéficiaires sont chargés de s’acquitter des procédures d’inscription pour le programme à court terme qu’ils ont choisi;
  • Ils sont chargés de présenter leur demande de visa le plus tôt possible et de suivre les procédures d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada;
  • Ils sont chargés de fournir des renseignements bancaires valides au MAECD afin de recevoir leur bourse par dépôt direct;
  • Ils sont chargés de coordonner leurs vols internationaux, leur transport terrestre au Canada, leur hébergement et leur assurance maladie, de faire une demande pour obtenir les visas applicables et d’utiliser les fonds de la bourse;
  • Ils doivent aussi prendre les mesures nécessaires pour payer les frais du cours de brève durée à l’établissement canadien avant la date limite à l’aide des fonds de la bourse. Le programme de bourse ne couvrira pas les frais de retard;
  • Les bourses ne peuvent pas être reportées et ne sont pas renouvelables;
  • Les bourses ne sont pas imposables par le gouvernement du Canada, ni pour l’établissement canadien, ni pour le boursier.

Vous avez des questions?

Veuillez envoyer toute demande de renseignements concernant les critères d’admissibilité à scholarships-bourses@cbie.ca ou 613-237-4820.

Échéance

L’échéance pour présenter la demande et tous les documents exigés à scholarships-bourses@cbie.ca est le 27 février 2020 à midi, HNE.

Les demandes reçues en retard ou incomplètes ne seront pas prises en compte.

Seules les demandes envoyées par courriel à l’adresse indiquée dans le formulaire de demande seront prises en compte. Il revient au candidat de s’assurer que tous les documents exigés sont reçus d’ici la date limite. Les documents à l’appui autres que ceux demandés ne seront pas acceptés.

Arrivée au Canada

Les boursiers peuvent commencer leurs études dès le 1er juin 2020 et doivent les terminer au plus tard le 1er mars 2021.

Avis

Les candidats doivent veiller à inclure une adresse de courriel permanente dans leur demande pour recevoir les avis.

Sélection finale

Les résultats seront communiqués aux candidats d’ici la fin avril 2020.

Les candidats retenus recevront un avis de sélection du gestionnaire de programme de l’initiative Bourses et programmes d’échanges éducationnels pour le développement Canada-ANASE, d’autres documents liés à l’entente de financement et des renseignements sur le processus de demande de visa pour voyager au Canada.

La sélection des boursiers est assujettie à la signature de la lettre d’entente par le boursier et le MAECD et à la confirmation de l’inscription au cours de brève durée choisi.

Processus de demande

Directives

Les candidats doivent :

  • Remplir le formulaire de demande et l’enregistrer dans leur ordinateur;
  • Imprimer et signer le formulaire rempli;
  • Numériser le formulaire de demande rempli et signé et le sauvegarder en format .pdf, si possible. Les formulaires de demande en format .jpg seront aussi acceptés;
  • Télécharger tous les documents exigés dans l’ordinateur;
  • Envoyer le formulaire de demande et tous les documents requis par courriel à scholarships-bourses@cbie.ca. Les documents et l’objet du courriel doivent préciser clairement le nom de l’initiative de bourses et le nom du candidat (p. ex. Objet : Initiative SEED-bourse pour les professionnels en milieu de carrière-nom complet du candidat). Les candidats doivent respecter les limites de taille autorisées pour la transmission de documents par courriel. La taille totale des pièces jointes ne doit normalement pas dépasser 15 Mo mais cela peut varier en fonction du fournisseur de courriels.

Pour que sa candidature soit prise en compte pour le volet de bourses pour les professionnels en milieu de carrière de l’initiative, le candidat doit remplir le formulaire de demande et le soumettre, accompagné des documents à l’appui, conformément aux directives.

Informations demandées dans le formulaire de demande

Les candidats doivent inclure les informations suivantes en français ou en anglais dans le formulaire de demande :

  • Description du cours qui comprend les renseignements suivants :
    • Nom du programme/cours;
    • Nom de l’établissement canadien qui offre le programme/cours;
    • Durée du programme, y compris les dates;
    • Coût total du programme;
    • Courte description du programme/cours.
  • Lettre d’intention rédigée dans l’une des langues officielles du Canada (en français ou en anglais), qui expose de quelle manière le programme à court terme choisi est lié à la carrière ou au travail actuel du candidat ainsi que de quelle façon le candidat appliquera les connaissances acquises au Canada pour contribuer à mettre en œuvre au moins un Objectif de développement durable et lutter contre la pauvreté ou réduire les écarts de développement dans la région de l’ANASE. La lettre d’intention du candidat doit être inscrite dans le formulaire de demande et doit inclure :
    • Une brève justification du programme à court terme choisi et de la manière dont celui-ci est lié à la carrière/au travail du candidat;
    • Une brève explication qui décrit de quelle manière le programme à court terme choisi est lié au Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à quel Objectif de développement durable il correspond;
    • Les candidats du Cambodge, de l’Indonésie, de la Malaisie, du Myanmar, des Philippines, de la RPD lao, de la Thaïlande et du Vietnam doivent expliquer brièvement comment ils envisagent d’utiliser les connaissances acquises au Canada pour contribuer à la lutte contre la pauvreté dans leur pays d’origine;
    • Les candidats de Brunéi et de Singapour doivent expliquer brièvement comment ils envisagent d’utiliser les connaissances acquises au Canada pour contribuer à la lutte contre la pauvreté dans l’un des huit autres pays de l’ANASE mentionnés au point qui précède.

Les candidats doivent cocher la boîte de l’énoncé de confidentialité dans le formulaire de demande afin d’attester qu’ils ont lu les conditions de l’énoncé et qu’ils consentent aux conditions stipulées.

IMPORTANT : Les candidats doivent signer et dater le formulaire de demande.

Documents à l’appui

Tous les documents à l’appui doivent être présentés en français ou en anglais. Les candidats doivent fournir des traductions dans la langue officielle de leur choix.

Les documents à l’appui suivants doivent être inclus dans la trousse de demande :

  • Lettre d’appui de l’employeur dans la région de l’ANASE qui confirme que le candidat peut être considéré comme un professionnel en milieu de carrière et qui expose les avantages escomptés des connaissances acquises par le candidat au Canada.
  • Un curriculum vitae qui énumère les titres universitaires et l’expérience de travail pertinente du candidat;
  • Preuve de citoyenneté : une copie du passeport (valide pour la durée de la bourse) ou une pièce d’identité nationale valide. Si la pièce d’identité est dans une langue autre que le français ou l’anglais, une traduction en français ou en anglais doit être fournie. Nota : un permis de conduire, une carte de résident permanent, une carte d’étudiant ou un baptistaire n’est pas accepté comme preuve de citoyenneté. Le pays de citoyenneté inscrit au formulaire de demande doit être le même que celui de la preuve de citoyenneté.

Renseignements importants

Les demandes reçues en retard ou incomplètes ne seront pas prises en compte. Les candidats doivent présenter les documents et remplir le formulaire de demande.

Tous les documents à l’appui doivent être présentés en français ou en anglais. Les candidats devront fournir des traductions dans la langue officielle de leur choix.

Conditions

Toutes les recommandations du comité de sélection des bourses ainsi que les décisions sont finales. Il n’y a pas de processus d’appel.

Le comité de sélection ne fournira pas de commentaires aux candidats qui n’auront pas été sélectionnés. Les demandes et les documents présentés ne seront pas retournés.

Les bourses sont assujetties à la disponibilité des fonds.

Contexte

Le 6 août 2017, le gouvernement du Canada a annoncé l’initiative Bourses et programmes d’échanges éducationnels pour le développement Canada-ANASE qui offre aux étudiants et aux professionnels en milieu de carrière des pays de l’ANASE la possibilité de mener des études ou des recherches de courte durée dans un établissement d’enseignement postsecondaire au Canada dans un domaine qui est lié et contribue à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.