Apprendre à connaître le Canada

Le Canada est un grand pays! En fait, c’est le deuxième pays du monde en superficie. Il y aura tant à voir et à faire dès votre arrivée ici! Comme la majorité des étudiants internationaux qui viennent ici, vous avez sûrement très hâte d’explorer le Canada, tels-que nos métropoles dynamiques, nos charmantes villes et nos paysages à couper le souffle.

Mais d’abord, voici des renseignements de base au sujet du Canada : notre climat, nos fuseaux horaires, nos heures d’ouverture, les pourboires, les jours fériés, et plus encore.

Le Canada : Notre territoire et notre climat

Des montagnes. Des prairies. Des forêts profondes et des lacs en nombre incalculable. Un littoral montagneux et des océans au nord, à l’est et à l’ouest. Il y a tant de choses à découvrir au sujet du territoire et du climat canadiens! Vous aurez peut-être envie d’explorer l’Atlas du Canada pour consulter les cartes du pays.

Le climat canadien n’est pas le même partout. Votre expérience dépendra donc de la région dans laquelle vous vivrez. La saison estivale peut être très chaude et magnifique partout au pays. Le printemps et l’automne sont des périodes idéales pour faire du plein air.

En hiver, plusieurs régions du Canada sont assez froides pour être enneigées, tandis que le climat est plus doux ailleurs (par exemple, sur la côte ouest).

Si vous allez dans le Nord en été, le soleil y brille 24 heures sur 24. En hiver, vous pourriez assister au magnifique spectacle des aurores boréales (anglais seulement).

Quand on habite au Canada, quelle que soit la période de l’année, on apprend vite à planifier nos journées en fonction des bulletins météorologiques. Vous constaterez que c’est l’un de nos sujets de conversation préférés!

Vous entendrez souvent parler de « refroidissement éolien » et de « facteur humidex ». Voici ce que ces expressions signifient :

Indice de refroidissement éolien en hiver

Parfois appelé « facteur vent », le refroidissement éolien est une façon de mesurer la température en tenant compte de l’effet du vent sur l’organisme. Quand le vent souffle fort par une froide journée d’hiver, la sensation de froid est plus intense. Par exemple, s’il fait -5 °C et que le vent souffle à 20 km/h, on a froid comme s’il faisait -12 °C. Ce jour-là, l’indice de refroidissement éolien est alors de -12 °C.

Indice humidex en été

Cet indice permet de mesurer la chaleur en tenant compte de l’effet de l’humidité dans l’air. Lorsque le taux d’humidité est élevé par une chaude journée d’été, la sensation de chaleur est plus forte. Par exemple, s’il fait 25 °C et que le taux d’humidité est à 85 %, la chaleur ressentie sera de 34 °C.

Indice UV

L’indice UV fournit des renseignements sur le risque d’exposition au soleil. Au Canada, il vaut mieux surveiller l’indice UV afin de protéger la peau et les yeux en conséquence. À partir d’un indice UV de 6 ou 7, il est très risqué de s’exposer au soleil sans protection. Si vous prévoyez être au soleil au moment où les rayons du soleil sont les plus intenses, soit entre 10 h et 16 h, portez un écran solaire, un chapeau ou une casquette à large bord, ainsi que des lunettes de soleil qui bloquent les UV.

Les fuseaux horaires

Le Canada compte six fuseaux horaires — l’heure normale du Pacifique (HNP), l’heure normale des Rocheuses (HNR), l’heure normale du Centre (HNC), l’heure normale de l’Est (HNE), l’heure normale de l’Atlantique (HNA) et l’heure normale de Terre-Neuve (HNT). Le décalage horaire est de 4,5 heures entre la côte du Pacifique et la côte atlantique. Ainsi, lorsqu’il est 15 h 30 à Terre-Neuve, il est 14 h à Toronto ; midi à Calgary et 11 h à Vancouver.

À quelques exceptions près, les 10 provinces et les 3 territoires canadiens adoptent l’heure avancée. Cela signifie que chaque année, ils avancent d’une heure le deuxième dimanche de mars et reculent d’une heure le premier dimanche de novembre. On désigne souvent ces changements d’heure par « heure d’été » et « heure d’hiver ». La plus grande partie de la Saskatchewan et certaines régions de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de l’Ontario, du Nunavut et du Québec font exception à cette règle.

Les heures d’ouverture

Les bureaux du gouvernement et de la plupart des professionnels (médecins, avocats, etc.) adoptent généralement les horaires suivants :

  • ouverts du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h,
  • fermés la fin de semaine (samedi et dimanche).

Certaines cliniques sont ouvertes la fin de semaine.

Dans les villes et villages, les magasins de vêtements et d’alimentation, ainsi que les pharmacies, adoptent généralement les horaires suivants :

  • ouverts du lundi au samedi, de 9 h ou 10h à 18 h
  • fermés le dimanche, ou ouverts seulement quelques heures.

Dans les grands centres urbains du Canada, les magasins sont généralement ouverts plus longtemps pendant la semaine. Par exemple,

  • les magasins d’alimentation sont parfois ouverts de 7 h à 23 h (certains sont même ouverts 24 h sur 24);
  • les pharmacies peuvent être ouvertes de 7 h à 23 h (certaines sont ouvertes 24 h sur 24);
  • les centres commerciaux peuvent être ouverts de 9 h à 21 h, 7 jours sur 7.

Les heures d’ouverture des bars servant de l’alcool varient d’une province et d’un territoire à l’autre. Chaque restaurant fixe ses propres heures d’ouverture. Certains n’ouvrent que pour le petit déjeuner ou le déjeuner (également appelé « dîner » au Québec); d’autres ouvrent en fin d’après-midi et ne servent que le repas du soir (le « dîner » est également appelé « souper » au Québec).

Les pourboires

Au Canada, on donne un pourboire aux personnes qui offrent un service – barmans, serveurs, coiffeurs, concierges, chauffeurs de taxi, massothérapeutes, esthéticiennes, etc. Vous indiquez ainsi que vous appréciez le service reçu. Le pourboire n’est jamais compris dans le prix de la facture. Renseignez-vous auprès de vos amis ou d’autres étudiants pour savoir s’il faut donner un pourboire. Le pourboire correspond à un pourcentage du montant total de la facture, en général, entre 10 % et 20 %.

Au Canada, on ne donne jamais de pourboire aux professionnels – par exemple, aux dentistes, médecins, avocats ou comptables, ni aux fonctionnaires.

Jours fériés

Le Canada célèbre des jours fériés dans l’ensemble du pays. La plupart des employés sont payés pendant ces jours fériés. Ces jours sont les suivants :

  • Jour de l’an – 1er janvier
  • Vendredi saint ou lundi de Pâques – au printemps (la date varie d’une année à l’autre)
  • Fête du Canada – 1er juillet
  • Fête du Travail – premier lundi de septembre
  • Jour de Noël – 25 décembre

Les provinces et territoires du Canada reconnaissent d’autres jours fériés, mais ils varient d’une région à l’autre. Il vaut mieux vérifier en ligne ou auprès de personnes habitant votre province ou territoire d’adoption. Ces congés peuvent être les suivants :

  • Fête de la famille – un lundi, en février
  • Fête de la Reine (Journée nationale des patriotes au Québec) – le lundi précédant le 25 mai (fête de la reine Victoria)
  • Jour férié – premier lundi du mois d’août
  • Action de grâce – deuxième lundi d’octobre
  • Jour du Souvenir – 11 novembre
  • Lendemain de Noël – 26 décembre

Les Canadiens célèbrent d’autres occasions qui ne sont pas des congés officiels. Les employés qui s’absentent du travail ces jours-là ne sont donc pas rémunérés. Au nombre de ces fêtes, il y a par exemple la St-Valentin, la Fête des mères, la St-Patrick, la Fête des pères et l’Halloween. Les Canadiens de différentes confessions soulignent également des fêtes inscrites à leur calendrier religieux.

Alcool

Il est légal de boire de l’alcool dans toutes les provinces et tous les territoires. Voici ce qu’il faut savoir au sujet de l’alcool au Canada :

L’âge légal

Ce sont les provinces et les territoires qui fixent l’âge auquel il est légal de consommer de l’alcool. En Alberta, au Manitoba et au Québec, il faut avoir 18 ans, mais 19 ans dans les autres provinces et territoires.

La vente d’alcool

Les endroits autorisés à vendre de l’alcool sont réglementés par les provinces et territoires. On peut acheter de l’alcool dans des magasins dirigés par le gouvernement, mais certains magasins privés en vendent également. Dans certaines régions du Canada, on peut acheter de la bière et du vin au supermarché.

L’alcool au volant

Au Canada, soyez attentifs aux lois relatives à l’alcool au volant. Il est illégal d’avoir une concentration d’alcool supérieure à 0,08 % dans le sang quand on conduit un véhicule. Les nouveaux conducteurs n’ont droit à aucune concentration d’alcool dans le sang. Si vous comptez prendre le volant, il vaut mieux connaître les lois en vigueur dans votre province ou territoire.

L’électricité

Au Canada, on appelle souvent « hydro » le service d’électricité, car une grande partie de notre électricité est produite au moyen de sources hydroélectriques (grâce à l’eau des rivières). Au Canada, les appareils ménagers fonctionnent à une tension de 120 volts, au moyen d’une prise de type B. Il ne faut pas brancher un appareil dans une prise dont la tension n’est pas la bonne, car on risque de provoquer un incendie électrique. Si vous apportez dans vos bagages des appareils dont le voltage est différent, vous devrez vous procurer un convertisseur électrique. Vous pouvez en acheter un chez vous ou au Canada.

Conduire au Canada

Pour conduire une automobile en toute légalité au Canada, il faut se procurer un permis de conduire délivré par le gouvernement de la province ou du territoire de résidence. Vous devrez toujours avoir le permis à portée de main quand vous conduisez. Vous pouvez conduire partout au Canada avec ce permis.

Si vous restez au Canada moins de 3 mois et que vous êtes titulaire d’un permis de conduire valide délivré par votre pays, vous pouvez conduire pendant votre séjour. Vérifiez auprès de la province ou du territoire où vous étudierez lorsque vous êtes au Canada. Si vous restez plus de 3 mois, assurez-vous d’obtenir un permis de conduire international (PCI) dans votre pays.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la conduite automobile au Canada et sur les exigences de chaque province et territoire.

Renseignements importants au sujet de la conduite automobile au Canada

De quel côté de la route faut-il conduire?

Dans toute l’Amérique du Nord, on conduit toujours du côté droit.

Dois-je mettre ma ceinture de sécurité?

Oui, partout au Canada, le conducteur et les passagers assis à l’avant et à l’arrière du véhicule doivent porter une ceinture de sécurité. Les bébés et les jeunes enfants doivent être assis dans un siège de sécurité qui est installé à l’aide du système de ceintures de sécurité du véhicule.

Quelles sont les limites de vitesse?

Dans les villes et les villages, les limites de vitesse varient généralement entre 40 et 60 kilomètres à l’heure (km/h). À proximité des écoles, la limite peut être réduite à 30 km/h. Sur les autoroutes, la limite oscille entre 100 et 110 km/h.

Dois-je immatriculer mon véhicule?

Tous les véhicules – automobiles, camions, motocyclettes – doivent être immatriculés auprès du ministère des Transports de la province ou du territoire où vous étudiez.

Dois-je me procurer une assurance pour mon véhicule?

Oui, vous devez acheter une police d’assurance pour chacun de vos véhicules. Votre certificat d’assurance automobile doit toujours se trouver dans le véhicule. 

Puis-je tourner à droite au feu rouge?

Vous pouvez tourner à droite au feu rouge, à moins d’un panneau routier indiquant le contraire à l’intersection où vous vous trouvez. Sur l’île de Montréal, au Québec, il est interdit de tourner à droite au feu rouge.